On s'[appli]que

Deux arguments en faveur des adaptations de jeux de société en application téléphonique:– En cas de doute, l’appli évite les heures de sueur et de plaies au doigt pour un jeu qui ne nous plairait pas forcément (c’est donc le playtest ultime).– On peut difficilement faire plus transportable. Il existe de nombreux jeux de société…

K-day: Kaiju war

En 2017, j’écrivais: « Les roll and write sont un domaine un peu a part du jeu de société à imprimer. En effet, pas de lamination envisageable. Ou à l’inverse, ils requièrent une plastification tellement fiable qu’on puisse la maculer de marqueur effaçable. Comme un legacy, le roll and write implique qu’on sacrifie son impression, chaque…

Overthrone

Avant dernier jeu solo en plus ou moins 54 cartes classiques de notre petite excursion sans impression, Overthrone, à ne pas confondre avec le jeu du même nom commercialisé juste avant le grand bug informatique de la fin du monde, est une production de Mark Tuck pour le concours 2016 des jeux solo de boardgamegeek….

Les prochains

Le Pnp a beau être un petit microcosme, internet est vaste et tumultueux. Il m’est arrivé un nombre incalculable de fois de ne jamais retrouver une référence ou de perdre tout simplement mes mentions d’envie. Le besoin d’une trace impérissable s’est fait rapidement sentir. Mes vagues tendances complétistes me poussant parfois à arpenter des tréfonds…

Do not forsake me (oh my darling)

Il m’est aussi difficile de présenter Do not forsake me (oh my darling) que d’y jouer. Il est probablement temps de crever l’abcès en quelques mots. Ce jeu solo au nom à rallonge est dû au prolifique Todd Sanders, que je cite tellement souvent ici qu’on pourrait croire qu’il m’obsède. À l’appelation inspirée de la…

​Sticks, stones and dragonflame

Devinez qui revient ? Qui ? Javier Martin  ! Hum?  L’auteur de l’acclamé (du moins dans mes cercles) Salem conspiracy et du petit push-your luck épuré a night in deepwail manor, deux jeux dont je suis indéniablement friand. Imaginé juste après ces deux-là, on peut légitimement supputer que Sticks, stones and dragonflame sera tout aussi…

Yukon salon

Yukon salon est un jeu de carte rapide pour 2 à 4 joueurs qui nous place dans un salon de coiffure un tantinet particulier. En effet, on y chouchoute ours et bucherons qui souhaitent affiner leurs différentes capillarités. Il suffit, pour jouer à Yukon salon, de dégotter le fichier de la version gratuite (avec filigrane)…

Spell Saga again

Brève mise en garde Spell saga est un projet aussi excitant qu’il est vaste, presque trop grand pour un seul homme et son univers autant que ses règles sont initialement ésotériques. Prenez le temps de bien intégrer la structure de jeu avant de vous lancer dans les détails de règles. Spell saga est un mélange…

Spell saga

Longue introduction trépignante Certains jeux sont plus importants à mentionner que d’autres. Sentimentalement parlant dans un premier temps, bien entendu. Sur une échelle d’efficacité, les bons jeux sont aussi plus intéressants à chroniquer en priorité que les mauvais. Mais ce qui importe vraiment, au fond, c’est leur degré de célébrité et leur accession au public….

Non merci !

Bien que ça soit à priori la meilleure manière de ne pas créer de confusion sur le sujet d’un texte, choisir de ne mettre en exergue que le nom du jeu en titre d’article mène de temps en temps à d’étranges situations comme celle ci. Aujourd’hui, nous allons parler de No thanks ! un jeu…

Mini rogue

Tout le monde parle de Mini Rogue. Tout le monde. De sa naissance à son portage en foulancement. Tout. le. monde. Et à raison ! Mini Rogue est en effet un jeu très efficace. Aussi succinct que modulable, il émule le très fameux style ludique du Porte-Monstre-Trésor (une formulation sans équivoque) de Donjon et Dragon….

Ragemore

La sur-catégorisation rend la découverte de jeux hors spectre de recherche assez difficile. Qu’espérez-vous trouver en ces terres vaguement hospitalières que sont mon maigre site ? Un deck-building ? Un deck-building solo ? Un deck-building solo super transportable ? Vous tombez quand même ultra-bien, c’est fou. Et si vous ne cherchiez pas cette combinaison particulière…