Coin Age

Coin Age est un pay-what-you-want de Tasty Minstrel Games sorti en 2013. Dorénavant totalement gratuit ou totalement payant (selon si vous optez pour une impression professionnelle ou le PnP habituel), le jeu a fait un paquet d’émules et reste encore aujourd’hui le jeu de poche le plus honnêtement « de poche » qui existe.

L’idée derrière Coin Age est simple: disposer d’un jeu qui tiennent intégralement dans un portefeuille. Pari réussi puisque le plateau (que l’on peut renforcer ou garder de l’épaisseur d’une feuille de papier) et la règle s’y insèrent admirablement tandis que ce qui sert de pion sera automatiquement pioché dans la petite monnaie dont, il est vrai,  nous disposons souvent en surnombre.

Coin Age est un jeu de conquête de territoire. On pose nos pièces en alternance, les unes après les autres, en les empilant de la plus grosse  à la plus petite si besoin. On dit qu’un joueur contrôle un territoire lorsque l’une de ses pièces est visible sur ce territoire (aka, est la seule du territoire ou trône sur le haut de la pile).  L’un des joueurs joue pile, l’autre joue face.

Le but du futur gagnant est d’obtenir un maximum de points de victoire lorsque la partie se conclue.
La partie s’arrête lorsqu’un joueur n’a plus de pièces ou que le dernier espace libre de la carte se voit rempli. On compte alors les PV comme suit: un joueur gagne autant de points de victoires que la taille de ses pièces qui contrôlent un territoire le permet -une grosse pièce, facilement recouvrable, rapportant bien plus que la dernière petite pièce qui finit de facto la pyramide- puis on ajoute un bonus si on contrôle la majorité d’une des 4 régions du plateau. Enfin, chacune de nos pièces restantes (non utilisées) rapporte un petit PV supplémentaire.

Mais placer des pièces gagnantes n’est pas si simple (et jamais définitif) car nos options d’actions fluctuent à chaque tour. La création d’un jeu fonctionnel, fun et infiniment transportable du format d’une carte de visite est le premier tour de force de Coin Age. Le second réside dans sa façon de nous obliger à des choix plus ou moins désagréables.

fa52089f91126678ae907091735141d6_originalLorsque son tour arrive. Le joueur doit se saisir d’une pièce de chaque type qui lui reste. Si ne restent que des 5 cents alors il ne pourra attraper qu’une pièce. Il secoue ces pièces dans sa main et les claque contre la table. Le nombre de pièces retombant sur le bon coté (pile ou face, celui qui le représente) déterminera ses possibilités. Placer deux pièces, offrir une pièce à l’adversaire pour gagner le droit d’en placer trois, ne placer qu’une pièce mais devoir bouger une pile entière déjà sur le terrain vers un espace vide adjacent, piquer une pièce sur le terrain et bouger une pile, voici le panel d’action. Vous ne pourrez en faire qu’une par tour et c’est le destin (ou votre gestion des pièces) qui décidera pour vous.

Ne voyez pourtant aucun déterminisme dans ce système. Chaque choix vous est utile pour avancer vers la victoire. Connaitre les options et voir son adversaire s’acheminer vers certaine obligations stratégiques pouvant tout modifier sur le plateau est intéressant. Savoir gérer le déclenchement de la fin de partie est important aussi.
Au final, le panel rétrécissant des mouvements à faire coïncide avec la prise de hauteur nécessaire des piles de pièces et crée un jeu qui se permet, en une vingtaine de pièces et un plateau minuscule, une évolution de la façon de jouer en deux vitesses stratégiques: un remplissage rapide du terrain se transformant ensuite en guerre de modification du paysage.

La règle du jeu tient en deux pages aérées format carte de visite et pourtant le jeu est d’une richesse a faire pâlir certains jeux commercialisés.
887a98d13eaded535c13aa63b750cc5b_original
Il existe trois façons de base de crafter Coin Age. Une simple feuille vous permettra d’obtenir un plateau souple  qui prendra un minimum de place. Coller cette feuille sur une carte de visite déjà existante lui confèrera une rigidité intéressante sans trop la faire gonfler. Coller Coin Age sur du carton lui fera prendre beaucoup plus d’épaisseur mais vous retrouverez une sensation de plateau de jeu a la manipulation. Dans tous les cas il est absolument nécessaire de plastifier le jeu. On sait bien ce qui arrive aux cartes de visites qui frottent trop longtemps.

Pour y jouer vous devrez vous munir de 2€48, sous forme de 2 pièces de 50 centimes, 4 pièces de 20, 7 de 10 et 8 de 1  ou de toute autre petites pièces qui vous semblent convenir pour convertir dime, penny, nickel et autre quarter. L’important restant de pouvoir empiler vos rondelettes en pyramides bien reconnaissables. On se rend alors rapidement compte qu’il faut tout de même un porte-monnaie sacrément bien rempli en horribles piécettes. Difficile quand on donne tout au boulanger.

Il vous est aussi possible de customiser vos pièces. Ça n’est pas obligatoire mais certains joueurs estiment l’effort nécessaire à leur bonne appréhension du développement d’entassements du jeu. C’est compréhensible. La version américaine repose sur des pièces aux looks très différents et aux cotés assez marqués que l’euro reproduit mal.

Coin Age est disponible en anglais et en français.

Il existe une carte Coin Age de Chicago et du pays d’OZ, des vastes terres du Seigneur des anneaux et de la Corée du sud. Surfer sur la page des images du jeu vous permettra d’obtenir un portefeuille entier de nouveaux plateaux.

Petite variante: Si comme moi vous manquez régulièrement des pièces adéquates, vous devrez probablement mettre à contribution votre adversaire. Pour peu qu’il ai de quoi constituer l’entièreté de son pool de départ, pourquoi ne pas proposer que le perdant… cède ses jetons au gagnant ? Ça ne constitue pas une grande perte mais oblige tous les joueurs à craindre l’erreur.

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Ping: Coin Tower

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s