On déconfine dans 5, 4, 3…

La période, quoi qu’absolument tragique et bien impossible à minimiser, est propice au découpage et j’imagine que bon nombre des lecteurs et lectrices passant par ici par hasard s’y sont adonné à cœur joie durant cette retraite sociale crispante mais nécessaire. Les pratiquant.es assidu.es de la discipline du PNP n’auront pas manqué de remarquer les offres exceptionnelles proposées par les éditeurs français de jeux de société, relayées un peu partout sur la toile jusqu’à atteindre carrément certains organes de partage d’information plus classiques.

Le confinement touche à sa fin et nous n’aurons définitivement pas le temps de tout scruter ni de tout découper/coller/scotcher/plastiquer avant le retour à une vie plus habituelle. Il est donc temps de faire sa réserve de fichiers avant que tous ces merveilleux jeux ne redeviennent payant. De nombreux sites en font déjà la liste, je ne leur ferait pas l’affront de répéter tardivement les informations qu’ils ont patiemment amassés mais cela ne m’empêchera certes pas de vous proposer un petit florilège.

En VF chez Asmodée, le plus généreux des protagonistes de cette démarche de gratuité ponctuelle, il ne faut surtout pas louper les grands classiques:

Love letter (inévitable et si rapide à la fois à jouer et à imprimer)
Time stories (un coopératif narratif qui se rembobine sans cesse, un concept absolument divin)
Keyforge ( Un Magic the Gathering à decks fixes prédéterminés, plus spontané et à l’objectif plus étrange nécessitant de mettre en place de peser différemment ses options)
Dixit (grand public, tout à fait fondamental et la pierre angulaire de l’onirique en jeu de société)
Timeline (rapide, classique et une bonne façon de réviser sa culture)
Concept (un jeu un peu lent mais qui reste efficace dans son application des principes de suggestion)
Unlock (probablement le simili escape game le plus réussi du marché)

221697_1_large
Okiya, jeu 2 joueurs efficace.

Chez Bruno Cathala, le plus Bruno de tous les Cathala, toujours aussi fertile et bienveillant:
Okiya
Le jeu est disponible en version à colorier, ce qui laissera de la marge aux plus créatifs d’entre nous, armés de feutres ou de notre logiciel de retouche favori. Okiya est un bien bon jeu à deux que je recommande chaudement. D’une efficacité notable, il est idéal pour une partie rapide à deux qui se transformera rapidement en volée de parties. Okyia reste cependant un morpion glorifié. Si le jeu est bien plus équilibré que tong (de ce même Bruno) et repose sur un principe de choix entravés très porteur, il reste bien moins profond que son Longhorn ou que le jeu que je m’apprête à mentionner au paragraphe suivant, Bullfrogs.

En VO, cependant, les choses s’agitent différemment. Une liste BGG salvatrice a été mise en place mais n’a semble-t-il pas été partagée par grand monde chez les francophones. Vous y retrouverez pléthore de titres intéressants et moins familiaux.

bullfrogs-cover
Bullfrogs, l’occasion rêvée.

Le titre à n’absolument pas manquer dans cette énumération américaine: Bullfrogs. Si je n’avais pas aussi peur de vous flinguer les globes oculaires, j’écrirais ce titre en lettres de feu pour être absolument certain que vous vous penchiez dessus. Jusqu’à présent, Bullfrogs n’était disponible que dans une version épurée de toute illustration. Bare bones. C’est l’occasion ou jamais d’accoler de magnifiques visuels à une mécanique que j’apprécie particulièrement. Le jeu narre la bataille féroce de crapauds avide de domination. Lorsque chaque carte nénuphar atteint sa capacité d’accueil maximum, une partie des batraciens est redispatchée sur les cartes environnantes, ouvrant la possibilité à de nombreuses réactions en chaines absolument jouissives à prévoir et à constater. Un jeu très malin qui pousse à la réflexion, à ne manquer sous aucun prétexte.

Et enfin, pour coller un minimum au thème, un auteur du merveilleux (et tout à fait approprié) Pandémie a mis à disposition un scénario spécial Covid qui, je site Hisaux, « introduit une nouvelle action – distanciation sociale ». Retrouvez le lien du fichier sur sa liste des PNP de confinement.

Vous voila paré·es à affronter à nouveau la dure réalité de la vie à l’extérieur, armé·es d’une foultitude de nouveaux jeux à monter qui vous éviteront de trop quitter votre salon avant que la situation ne se stabilise pour de bon. Et n’oubliez pas vos gestes barrières entre tous vos bouts de carton.

ImageTemplate_BlocByBloc2_720xb
Bloc by bloc, R. D. Lee et T.L. Simons

PS: Puisqu’on en est à lister des jeux, autant continuer. Et avec ce petit paragraphe supplémentaire, l’article périmera moins vite.

Survoler le répertoire de PNP du covid m’a fait replonger dans l’excellent catalogue de print and play gratuits du site anglophone PNParcade. J’en profite donc rapidement pour énumérer ici quelques titres qui me font de l’œil depuis longtemps, sont pour la plupart très faciles à mettre en place et que vous auriez peut-être la curiosité d’aller découvrir:
Djinn’s game (un jeu rapide au plateau inhabituel par Nick Hayes, un auteur dont j’aime les jeux sans jamais trouver le temps de les imprimer)
Jasper and zot (du même auteur, tiens tiens. Un grand classique des jeux solos, très souvent cité sur internet, qui rappelle de loin Plants Vs Zombies ou peut être Sylvion. )
Omniana ( un jeu d’improvisation encadrée qui promet de jolis débats sur des situations abracadabrantesques)
Bloc by bloc (un semi-coop asymétrique insurrectionnel assez sobre mais tendu)
Hierarchy (deux joueurs doivent réussir à se défausser des 7 cartes qu’ils ont en main en premier. Simple et banal, si ce n’est que les mains sont ouvertes et que les joueurs connaissent les cartes de leur adversaire !)
Turris, city of giants, ponctuellement gratuit (un jeu dont le pitch me rappelle légèrement Innovation, peut-être à tort)
Shaolia Warring states (un jeu d’allocation de dés et d’expansion de territoire qui a l’air assez virulent. Le matériel requis m’angoisse un peu, cependant.)

2 commentaires Ajoutez le vôtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s