On s'[appli]que

Deux arguments en faveur des adaptations de jeux de société en application téléphonique:– En cas de doute, l’appli évite les heures de sueur et de plaies au doigt pour un jeu qui ne nous plairait pas forcément (c’est donc le playtest ultime).– On peut difficilement faire plus transportable. Il existe de nombreux jeux de société…

Les prochains

Le Pnp a beau être un petit microcosme, internet est vaste et tumultueux. Il m’est arrivé un nombre incalculable de fois de ne jamais retrouver une référence ou de perdre tout simplement mes mentions d’envie. Le besoin d’une trace impérissable s’est fait rapidement sentir. Mes vagues tendances complétistes me poussant parfois à arpenter des tréfonds…

Jeux sans table, suite de l’aventure

Je viens tout juste, à l’instant, d’en avoir assez de rajouter des bribes d’informations déconstruites à mon article d’origine sur les jeux de société à imprimer qui peuvent s’appréhender sans surface sur lesquels les poser.  Le texte initial était déjà un patchwork digne du monstre de Frankenstein et revenir dessus régulièrement n’améliorait ni sa lisibilité…

On déconfine dans 5, 4, 3…

La période, quoi qu’absolument tragique et bien impossible à minimiser, est propice au découpage et j’imagine que bon nombre des lecteurs et lectrices passant par ici par hasard s’y sont adonné à cœur joie durant cette retraite sociale crispante mais nécessaire. Les pratiquant.es assidu.es de la discipline du PNP n’auront pas manqué de remarquer les…

Castel builders

Les jeux qui se targuent d’avoir un format de carte de visite sont souvent difficilement maniables. Autant l’avouer: les composants sont trop petits. Mais un jeu qui se prévaut d’un format carte postal ? Quelle étrangeté. Castle Builders, apparu sur le net en 2008, est de ce second type, un peu étrange à manipuler, un…

la saga Aether captains

Il y a maintenant quelques années, le domaine du print’n’play était encore un large territoire vastement inexploré. Pas encore de hashtags instagram, de groupes facebook très vivants, pas encore de communication directe d’éditeurs sur le sujet et peu de projets kickstarter avec option pnp gratuite. Boardgamegeek était déjà the place to be mais en dehors,…

La sainte trilogie des Ours

Entre deux montages fastidieux de 512 pions custom double face, entre deux parties de 512h de diplomatie et de twillight imperium, on se ferait bien une petite pose rigolote ou délirante, impliquant un flagrant manque de limites, pas mal de rire, peu de préparation et des possibilités infinies.  Vous pensez que je vous décris un…

Baston d’nains

S’échapper des faubourgs demande une certaine forme d’implication, de préparation et de courage. Et si je vous disais (bis) qu’il existe des jeux de rôle délirants, infiniment drôles, sans aucune préparation préalable, qui miment efficacement les principes de certains jeux de société, ne nécessitent quasiment pas de matériel et se jouent en un rien de…

le Talon d’Achille

S’échapper des faubourgs demande une certaine forme d’implication, de préparation et de courage. Et si je vous disais qu’il existe des jeux de rôle délirants, infiniment drôles, sans aucune préparation préalable, qui miment efficacement les principes de certains jeux de société, ne nécessitent quasiment pas de matériel et se jouent en un rien de temps?…

S’échapper des faubourgs

Et si on tentait un jeu de rôle ? Cette sphère ludique particulière est originellement issue du jeu de figurine, donc par extension du jeu de société qui nous regroupe tous ici. En effet, donjons et dragons, l’honorable ancêtre, est dérivé des même wargames qui ont aussi donné naissance à Warhammer, notamment. A l’origine, de…

La Caravelle

Amateur discret de la caravelle (qui n’est pas lié à piratebay), j’aurais aimé être le vecteur originel de cette information. L’interruption de ma veille informationnelle m’a malheureusement fait louper le coche et m’est ainsi apparu cet article, un beau jour, au détour d’une recherche parallèle. Ce qu’il faut savoir, ce qu’il faut retenir: – Sur…

Marco

Marcowargamer est un youtubeur de longue date à l’accent cocasse et à la bouille attendrissante, prompt, comme son nom s’empresse de le révéler, aux wargames. Fort heureusement et pour notre plus grand bonheur, Marco ne se limite pas à ce genre. Contrairement à la grande majorité des autres reviewers de la même plateforme vidéo, il…